Experts

Nawal AÏT-HOCINE

Nawal a une longue expérience en matière de conformité et d’éthique acquise aux sein de grands groupes internationaux industriels et de services : Directrice juridique et conformité Metalor, Directrice développement durable Cartier, Responsable de la conformité pour la région EMEA chez Reuters et département juridique du groupe SGS. A ce titre elle a développé et déployé des programmes et systèmes de conformité, participé au développement de standards de responsabilité sociétale multi-disciplinaires (Responsible Jewellery Council) et conduit des audits. Dans ces différentes missions, la prévention de la corruption était toujours au cœur des préoccupations, en interne et dans la gestion des tiers. Forte de cette expérience, avec des projets menés aussi bien auprès de petites structures que de multinationales ou encore d’organisations publiques, elle évalue désormais, dans une logique d’amélioration continue, la maturité des systèmes de management anti-corruption.

Nawal a une longue expérience en matière de conformité et d’éthique acquise aux sein de grands groupes internationaux industriels et de services : Directrice juridique et conformité Metalor, Directrice développement durable Cartier, Responsable de la conformité pour la région EMEA chez Reuters et département juridique du groupe SGS. A ce titre elle a développé et déployé des programmes et systèmes de conformité, participé au développement de standards de responsabilité sociétale multi-disciplinaires (Responsible Jewellery Council) et conduit des audits. Dans ces différentes missions, la prévention de la corruption était toujours au cœur des préoccupations, en interne et dans la gestion des tiers. Forte de cette expérience, avec des projets menés aussi bien auprès de petites structures que de multinationales ou encore d’organisations publiques, elle évalue désormais, dans une logique d’amélioration continue, la maturité des systèmes de management anti-corruption.

Malika AÏT-MOHAMED PARENT

Spécialisée dans la lutte contre la corruption dans le secteur de l’aide, Malika est conférencière internationale, enseignante et chercheur. Ses recherches font suite à une expérience de 30 ans dans le secteur humanitaire, dans des rôles opérationnels et stratégiques, notamment au sein du Secrétariat général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle enseigne aujourd’hui les risques de corruption dans le secteur de l’aide notamment à l’Académie Internationale Anti-Corruption (Vienne), auprès du Rule of Law and Anti-Corruption Center (Genève), à l’Université de Montréal ou à  l’Université de Genève. Elle est Membre du ‘Comité Indépendant d’Audit et de Surveillance’ du Haut-Commissariat aux Réfugiés à Genève, et du ‘Independent Oversight Advisory Committee’ du Bureau International du travail . Elle contribue à des enquêtes administratives internes dans le secteur humanitaire et à des audits de programme de prévention de la corruption. Malika est également une synergologue certifiée.

Spécialisée dans la lutte contre la corruption dans le secteur de l’aide, Malika est conférencière internationale, enseignante et chercheur. Ses recherches font suite à une expérience de 30 ans dans le secteur humanitaire, dans des rôles opérationnels et stratégiques, notamment au sein du Secrétariat général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle enseigne aujourd’hui les risques de corruption dans le secteur de l’aide notamment à l’Académie Internationale Anti-Corruption (Vienne), auprès du Rule of Law and Anti-Corruption Center (Genève), à l’Université de Montréal ou à  l’Université de Genève. Elle est Membre du ‘Comité Indépendant d’Audit et de Surveillance’ du Haut-Commissariat aux Réfugiés à Genève, et du ‘Independent Oversight Advisory Committee’ du Bureau International du travail . Elle contribue à des enquêtes administratives internes dans le secteur humanitaire et à des audits de programme de prévention de la corruption. Malika est également une synergologue certifiée.

Christian DÉRAMAUX

Fort d’une longue expérience managériale au sein du Groupe Alcatel-Lucent, dans des pays réputés exposés au risque de corruption (Tunisie, Côte d’Ivoire, Pakistan, Indonésie ou Chine), Christian a rejoint l’équipe conformité d’Alcatel-Lucent où il a travaillé sur la qualification des partenaires d’affaires.
Il a ensuite développé une expertise en audit des systèmes de management anti-corruption en menant ou participant à l’audit de PME (Marvel, AME International ou FMI Groupe) et de grands groupes (Alstom, Airbus et RoyalHaskoning DHV). Christian a également collaboré à un monitoring pour le département intégrité de la Banque Mondiale.

Fort d’une longue expérience managériale au sein du Groupe Alcatel-Lucent, dans des pays réputés exposés au risque de corruption (Tunisie, Côte d’Ivoire, Pakistan, Indonésie ou Chine), Christian a rejoint l’équipe conformité d’Alcatel-Lucent où il a travaillé sur la qualification des partenaires d’affaires.
Il a ensuite développé une expertise en audit des systèmes de management anti-corruption en menant ou participant à l’audit de PME (Marvel, AME International ou FMI Groupe) et de grands groupes (Alstom, Airbus et RoyalHaskoning DHV). Christian a également collaboré à un monitoring pour le département intégrité de la Banque Mondiale.

Michel FREBOURG

Ancien policier, Michel a exercé pendant 30 ans ses fonctions en police judiciaire dans le domaine de la lutte contre la criminalité transnationale, notamment les trafics, la fraude et le blanchiment d’argent. Son parcours professionnel dans la Police Nationale a inclus des affectations à l’étranger : officier de liaison aux Etats-Unis, officier de liaison régional pour l’Asie du sud-est basé à Bangkok puis attaché de police pour la Thaïlande et la Birmanie. Il a rejoint le secteur privé en tant que directeur de la sécurité Asie – Pacifique du groupe PPR (devenu Kering), basé à Hong Kong, où il a été chargé de l’implémentation et du suivi d’un programme de prévention de la corruption incluant la formation du personnel de toutes les enseignes du groupe sur la zone Asie Pacifique.   Michel est ensuite devenu auditeur de dispositifs anti-corruption pour le compte de SGS et a réalisé des missions au Bangladesh, en Chine et aux Philippines. Dans le cadre d’une procédure de certification à la norme ISO 37001, il a réalisé à Bangkok et Singapour l’audit de quatre unités opérationnelles d’une compagnie leader du secteur de l’énergie. Il vit à Bangkok.

Ancien policier, Michel a exercé pendant 30 ans ses fonctions en police judiciaire dans le domaine de la lutte contre la criminalité transnationale, notamment les trafics, la fraude et le blanchiment d’argent. Son parcours professionnel dans la Police Nationale a inclus des affectations à l’étranger : officier de liaison aux Etats-Unis, officier de liaison régional pour l’Asie du sud-est basé à Bangkok puis attaché de police pour la Thaïlande et la Birmanie. Il a rejoint le secteur privé en tant que directeur de la sécurité Asie – Pacifique du groupe PPR (devenu Kering), basé à Hong Kong, où il a été chargé de l’implémentation et du suivi d’un programme de prévention de la corruption incluant la formation du personnel de toutes les enseignes du groupe sur la zone Asie Pacifique.   Michel est ensuite devenu auditeur de dispositifs anti-corruption pour le compte de SGS et a réalisé des missions au Bangladesh, en Chine et aux Philippines. Dans le cadre d’une procédure de certification à la norme ISO 37001, il a réalisé à Bangkok et Singapour l’audit de quatre unités opérationnelles d’une compagnie leader du secteur de l’énergie. Il vit à Bangkok.

David van KLAVEREN

David a une longue carrière en contrôle de gestion, en audit interne et en audit d’investigations pour des groupes de statures internationales, menant des activités dans des pays exposés aux risques de corruption : Ballast Nedam Group, Interbeton, HVA Group, DHV Group. A ce titre, il a participé à l’évaluation du système d’intégrité déployé par le groupe DHV et il en a conservé un intérêt et une compétence particulière sur l’éthique des affaires et l’audit des systèmes de management anticorruption.
Fort de cette expérience, il s’est impliqué dans l’audit d’organisations privées (différentes filiales du groupe Orange ou du Groupe Schneider Electric) ainsi que d’organisations publiques (PSE SA en Pologne).

David a une longue carrière en contrôle de gestion, en audit interne et en audit d’investigations pour des groupes de statures internationales, menant des activités dans des pays exposés aux risques de corruption : Ballast Nedam Group, Interbeton, HVA Group, DHV Group. A ce titre, il a participé à l’évaluation du système d’intégrité déployé par le groupe DHV et il en a conservé un intérêt et une compétence particulière sur l’éthique des affaires et l’audit des systèmes de management anticorruption.
Fort de cette expérience, il s’est impliqué dans l’audit d’organisations privées (différentes filiales du groupe Orange ou du Groupe Schneider Electric) ainsi que d’organisations publiques (PSE SA en Pologne).

Jean-Pierre MÉAN

Après une carrière professionnelle dans des positions de directeur juridique de plusieurs groupes multinationaux (SGS, Landis&Gyr, Alcan Aluminium) et de responsable de la Conformité (EBRD, Groupe SGS), Jean-Pierre, avocat de formation, s’est entièrement dédié à la lutte contre la corruption.
Il est impliqué au nom de la société civile (Transparency International en Suisse) et il contribue à l’élaboration des bonnes pratiques internationales en tant que membre de la Commission anti-corruption de l’ICC (Chambre de Commerce Internationale) ou en tant que représentant de la Suisse au comité ISO dédié à l’élaboration de l’ISO 37001. A ce titre il a participé au comité de rédaction du standard ISO 37001 et présidé le groupe de travail sur les compétences requises des auditeurs ISO 37001 (ISO 17021-9).
Il a une pratique opérationnelle de l’audit des systèmes de management anti-corruption avec la participation en particulier aux audits d’Alstom, d’Airbus ou du Crédit Agricole.

Après une carrière professionnelle dans des positions de directeur juridique de plusieurs groupes multinationaux (SGS, Landis&Gyr, Alcan Aluminium) et de responsable de la Conformité (EBRD, Groupe SGS), Jean-Pierre, avocat de formation, s’est entièrement dédié à la lutte contre la corruption.
Il est impliqué au nom de la société civile (Transparency International en Suisse) et il contribue à l’élaboration des bonnes pratiques internationales en tant que membre de la Commission anti-corruption de l’ICC (Chambre de Commerce Internationale) ou en tant que représentant de la Suisse au comité ISO dédié à l’élaboration de l’ISO 37001. A ce titre il a participé au comité de rédaction du standard ISO 37001 et présidé le groupe de travail sur les compétences requises des auditeurs ISO 37001 (ISO 17021-9).
Il a une pratique opérationnelle de l’audit des systèmes de management anti-corruption avec la participation en particulier aux audits d’Alstom, d’Airbus ou du Crédit Agricole.

Diane PINNA

Avant d’entamer une carrière dans l’audit Diane a travaillé dix ans au Ministère de la Justice, au cours desquels elle a acquis une solide connaissance des fonctionnements institutionnels. Elle a occupé les fonctions d’adjointe au chef du bureau de presse du Service de communication, Chargée de mission en cabinet ministériel, Secrétaire général du Conseil national des tribunaux de commerce (CNTC), Rédactrice de textes réglementaires et législatifs relatifs à l’organisation des juridictions  au sein de la Direction des services judiciaires.

S’agissant des problématiques liées à l’éthique elle a notamment collaboré avec le Service central de prévention de la corruption (SCPC) pour la mise en œuvre de sa communication. Elle s’est spécialisée de façon transversale en matière de déontologie des juges consulaires, en particulier la prévention des conflits d’intérêt. Elle a ainsi coordonné, en lien avec les préfectures, leur élection annuelle, contribué à la création du CNTC et à la réforme de la carte des tribunaux de commerce.

Avant d’entamer une carrière dans l’audit Diane a travaillé dix ans au Ministère de la Justice, au cours desquels elle a acquis une solide connaissance des fonctionnements institutionnels. Elle a occupé les fonctions d’adjointe au chef du bureau de presse du Service de communication, Chargée de mission en cabinet ministériel, Secrétaire général du Conseil national des tribunaux de commerce (CNTC), Rédactrice de textes réglementaires et législatifs relatifs à l’organisation des juridictions  au sein de la Direction des services judiciaires.

S’agissant des problématiques liées à l’éthique elle a notamment collaboré avec le Service central de prévention de la corruption (SCPC) pour la mise en œuvre de sa communication. Elle s’est spécialisée de façon transversale en matière de déontologie des juges consulaires, en particulier la prévention des conflits d’intérêt. Elle a ainsi coordonné, en lien avec les préfectures, leur élection annuelle, contribué à la création du CNTC et à la réforme de la carte des tribunaux de commerce.

David SIMPSON

David est un consultant expérimenté spécialisé dans les services de lutte contre la corruption, de responsabilité sociale des entreprises et de reporting en matière de durabilité.

Il a été responsable de l’Independent Accountability Mechanism (dispositif de reporting en matière de RSE) de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et ancien Director of Standards and Collaborative Governance au sein du groupe de réflexion international à but non lucratif AccountAbility, où il a supervisé le développement de la AA1000 Sustainability Standard. Il a activement contribué au GRI, a été membre du comité technique pour de la norme AA1000 Sustainability Standard et a présidé le comité technique de certification pour Social Value International (anciennement SROI). David était également un membre expert du groupe de travail international qui a publié les lignes directrices ISO 26000 sur la responsabilité sociétale et la norme de système de management anticorruption ISO 37001.

Conférencier international sur les systèmes de management de la corruption au sein de l’ISO Academy, David a dirigé des séminaires à l’Université des Nations Unies à Tokyo et a donné des conférences à l’Université de Toronto, à l’Université McMaster, à l’Université York ainsi qu’à la Saïd Business School d’Oxford et au sein du Programme de leadership en développement durable de l’Université de Cambridge.

David est un consultant expérimenté spécialisé dans les services de lutte contre la corruption, de responsabilité sociale des entreprises et de reporting en matière de durabilité.

Il a été responsable de l’Independent Accountability Mechanism (dispositif de reporting en matière de RSE) de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et ancien Director of Standards and Collaborative Governance au sein du groupe de réflexion international à but non lucratif AccountAbility, où il a supervisé le développement de la AA1000 Sustainability Standard. Il a activement contribué au GRI, a été membre du comité technique pour de la norme AA1000 Sustainability Standard et a présidé le comité technique de certification pour Social Value International (anciennement SROI). David était également un membre expert du groupe de travail international qui a publié les lignes directrices ISO 26000 sur la responsabilité sociétale et la norme de système de management anticorruption ISO 37001.

Conférencier international sur les systèmes de management de la corruption au sein de l’ISO Academy, David a dirigé des séminaires à l’Université des Nations Unies à Tokyo et a donné des conférences à l’Université de Toronto, à l’Université McMaster, à l’Université York ainsi qu’à la Saïd Business School d’Oxford et au sein du Programme de leadership en développement durable de l’Université de Cambridge.

Nous contacter